Prepartoi
- 169 -

Les études de médecine en Espagne : comment ça se passe ?

Vous aimeriez avoir une idée de comment se déroule la formation de kinésithérapie en Espagne. Sachez déjà que les universités espagnoles offrent de très bonnes formation dans ce domaine, ce sont des offres de qualité. Toutes les informations à propos de la formation de kiné en Espagne, le déroulement, la durée, etc.

Une médecine générale mais très pratique

La formation en médecine se déroule dans les facultés de médecine ou de science de santé comme en France, consultez https://www.francespagne-education.net. Les cours magistraux sont intenses pendant les premières années pour initier tous les étudiants à la médecine générales, suivis de pratique. Des notions de bases et indispensables avant de penser à la spécialisation. Six bonne années en train d’étudier l’anatomie humaine, la physiologie, la microbiologie, etc. C’est une étape durant laquelle la théorie domine, c’est très utile. La formation permet à l’étudiant de bien assimiler les bases de la médecine avant de passer à la pratique. L’étape pratique est aussi essentielle, car c’est ce qui fait le médecin, un médecin n’est pas bureaucrate, c’est un artisan du corps humain, son travail consiste à être en contact avec les personnes malades. Voilà pourquoi en Espagne on accorde une place importante, à la pratique, les étudiants doivent faire de stage dans les hôpitaux et les cliniques, cette partie de la formation est supervisée par les professionnels du métier, des médecins expérimentés, qui évaluent chaque étudiant.

La spécialisation en Espagne

Après avoir obtenu son diplôme de médecin, il est nécessaire de vous distinguer avec une spécialisation de votre choix. Pour ceux qui font la kinésithérapie la durée est de quatre ans. C’est une formation qualifiante avec l’avantage d’apprendre dans les meilleures universités d’Europe, aux côtés des meilleurs kinés. Très vite vous allez pouvoir faire des diagnostics et pouvoir proposer des traitements curatifs à des pathologies pouvant déranger la santé des patients.